• Christian B.

Au Monte Rosso

Mis à jour : janv 4


Selon le principe des « Internationales Skibergsteigentreffen », plusieurs courses de difficultés et de dénivelés variées ont été proposées hier au soir après le dîner par l'équipe de Paolo Grosso, l'organisateur de cette semaine, et je me suis inscrit pour le Monte Rosso (Roteck en allemand).

C'est Furio et Moira qui vont nous faire découvrir ce beau belvédère des Karnischen Alpen, face aux Dolomites de Sesto et à deux pas de la frontière avec l'Autriche.

S'il a neigé toute la nuit, au jour le ciel commence à se dégager alors que nous démarrons peu après 8 heures du Passo Monte Croce Comèlico (1.637 m) laissant espérer une belle journée.

Le parcours débute dans la forêt, théoriquement en suivant une piste damée qui conduit à l'Alpe Nemes Hütte (1.950 m), piste tracée pour les skieurs de fond, que quelques raquetteurs ou simples promeneurs à pied peuvent emprunter.

Théoriquement ai-je écrit, parce que nous coupons à plusieurs reprises la piste pour faire un parcours très ... champêtre et fortement enneigé au milieu de hauts sapins, un décor pouvant ressemblant à nos paysages du Jura.

Une bonne heure plus tard, nous abandonnons la piste non loin de la Nemesalm pour remonter tranquillement un fort joli vallon longeant la Pullbach.

Le vallon, d'abord orienté vers le nord, tourne progressivement vers l'est pour venir buter sur les pentes que domine la petite Sennhütte (2.250 m).

Le terrain étant plus raide et peu enneigé, je me suis demandé comment nous allions pouvoir redescendre en faisant du joli ski sans racler les cailloux si nous revenions par là (ce ne sera pas le cas).

De l'autre côté de la vallée, les Dolomites de Sesto, jusqu'alors recouvertes de nuages, laissent maintenant entrevoir de superbes sommets élancés comme les Dolomites en ont le secret.

Le vallon continue de tourner et maintenant nous remontons vers le sud des pentes en neige poudreuse, un dernier effort et nous atteignons le sommet du Monte Rosso (2.390 m).

La halte, pour observer le superbe panorama s'offrant à nos regards, sera écourtée en raison d'une bise que je qualifierai sans exagération de fraîche !

Et lorsqu'on voit les concrétions de neige plaquées sur la croix du sommet, on comprend que ça souffle par ici.

Sur des pentes voisines de notre itinéraire de montée, la descente en neige profonde sera un régal.

Et, bien sûr, nous irons fêter cette superbe journée à l'Alpe Nemes Hütte autour de quelques verres de bières ou de vin chaud alors que Margrit et Marianne, nos deux suissesses, se partageront un apfelstrudel...

Date 6/03/2017, distance 13,3 km, temps 6 h arrêts inclus, difficulté SM S2, dénivelé D+ & D- 845 m

Carte 1/25'000 TABACCO 010 Sextener Dolomiten et Carte 1/25'000 TABACCO 017 Dolomiti di Auronzo et del Comelico

Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS [clic]

→ Les photos peuvent être regardées en grand format : clic sur la photo, puis nouveau clic sur la petite image.

Article précédent Accueil Article suivant

#dolomites, #valcomelico, #valpadola #passomontecroce, #kreuzbergpass #alpenemeshutte, #monterosso, #roteck