• Christian B.

Camino de Madrid ~ J10 Puente Duero → Ciguñuela

Mis à jour : avr. 24


Camino de Madrid Mercredi 31 mai J10 Puente Duero → Ciguñuela

Départ à 7 h 40, arrivée 11 h 10, ciel de stratus se dégageant lentement, température 17°,dans l'après-midi ça grimpera à 30°, balisage correct.

C'est une demie étape que j'ai à faire aujourd'hui et il me faudra plus loin faire une autre demie étape puisque j'ai une journée d'avance sur mon plan de marche à consommer avant d'arriver à León.

Je serais d'ailleurs bien parti plus tard mais Arturo doit fermer l'albergue pour aller chercher sa femme à Valladolid et je suis donc dehors de bonne heure.

Le pont médiéval sur le Duero traversé, c'est très vite la campagne alors que sur la piste en terre s'ébattent de nombreux lapins de garenne.

Le parcours suit ensuite une piste empierrée qui longe la route jusqu'à Simancas où on arrive par un pont médiéval du 13° siècle.

Puisque j'ai le temps, je fais un long arrêt de l'autre côté du pont médiéval, regardant passer le cycliste espagnol qui me salue, puis Chan le coréen avait qui j'ai beaucoup discuté hier au soir, en anglais il va sans dire car pour ce qui est de mon niveau en coréen...



Nous ferons d'ailleurs plus ou moins ensemble le parcours jusqu'à Ciguñuela car je le rattrape dans la très raide la montée vers le centre de la ville.



Simancas, petite ville de 4.400 habitants, est riche en beaux monuments dont son château qui domine de sa hauteur le centre historique.



Et c'est de nouveau la plaine où le regard se perd dans l'infini tant elle est immense, on ne voit personne hormis quelques cyclistes.

Les pistes en terre s'insèrent entre les champs de céréales dont beaucoup sont parsemés de jolis coquelicots.

L'albergue de Ciguñuela est sur le chemin vers la sortie du village, la clé se prend au 24 de la même rue chez la sympathique responsable de l'albergue.

Mon ami Chan, le coréen, qui m'a plus ou moins suivi depuis Simancas, s'arrête quelques instants pour me saluer une dernière fois avec chaleur, il poursuit son chemin vers Peñaflor de Hornija, 15 kilomètres plus loin, but normal de cette étape si je n'avais pas fait le choix d'une demie étape aujourd'hui.


Date 31/05/2017, distance 12,8 km, temps 2 h 45 hors arrêts, difficulté T1, D+ 214 m D- 59 m, balisage flèches jaunes

Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS [clic]


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format.


Article précédent Accueil Article suivant

#ciguñuela, #puenteduero, #caminodemadrid, #simanca