• Christian B.

Entre Nendaz et Veysonnaz #2 Le Grand Bisse de Vex

Mis à jour : avr. 16


Ma balade du jour commencée à Haute Nendaz et utilisant le bisse d'En-Bas pour rejoindre Planchouet, j'ai poursuis mon vagabondage en longeant le Bisse de Vex (ou Grand bisse de Vex).


Celui-ci a été construit en 1453, époque où la région appartenait aux ducs de Savoie, et utilisé jusqu'en 1971, puis abandonné avant de faire l'objet d'une restauration pour être remis en eau en 2001.


Son parcours est particulièrement intéressant au point de vue des éléments restaurés (chéneaux en bois, auges métalliques, passerelles, marteau avertisseur), la longueur et la qualité des chéneaux étant absolument remarquables.


Cette restauration, qui a été faite dans un but touristique mais aussi patrimonial, a également permis au bisse de retrouver son ancien usage agricole et aujourd'hui le Bisse de Vex sert comme autrefois à l'irrigation des prairies et cultures dans la région de Vex à deux pas de Sion.


Après avoir pris son eau dans la Printse à 1.520 mètres d'altitude, le canal longe la limite inférieure de la forêt d’épicéas de la Meina et arrose les mayens avant de s’enfoncer dans les bois sur plusieurs kilomètres.


Il traverse ensuite des moraines arides sous le hameau de Verrey, puis traverse Veysonnaz et les Mayens-de-Sion pour enfin irriguer les cultures et les prairies de la commune de Vex.


Après mon parcours solitaire le long du bisse d'En-Bas, c'est la foule des promeneurs que je retrouve à la prise d'eau du bisse et je vais les rencontrer tout au long de mon parcours.


Il est vrai qu'on peut se balader le long de ce grand bisse en partant de plusieurs points de départ, à Planchouet (1.559 m), à Veysonnaz (1.332 m) ou aux Mayens de Sion (1.379 m)...


De temps en temps, la vue s’ouvre sur la vallée du Rhône et les alpes bernoises alors que le parcours est vraiment superbe dans la forêt constituée de résineux, de mélèzes surtout, dont les aiguilles déjà accumulées en ce milieu d'été forment sur le sol un tapis moelleux,

Ici ou là, on traverse des alpages avec ses parfums enivrants...

Alors que le soleil est maintenant au zénith, j'apprécie la fraîcheur du bisse et j'aime entendre, tout en marchant, l'agréable clapotis de l'eau qui s'écoule paisiblement.

À son arrivée à Veysonnaz, le bisse traverse le village, longeant des zones de pique-nique aménagées, il rejoint le télécabine de Thyon 2000 et poursuit en direction des Mayens de Sion par un chemin plus large et toujours aussi bien aménagé !

Aux Mayens de Sion, il me faut attendre une grande heure avant de voir arriver le car postal qui me ramènera à mon véhicule que j'avais abandonné ce matin à Veysonnaz, mais puisque l'autostop a bien fonctionné les jours précédents, je lève le pouce et une charmante valaisanne m'épargnera une trop longue attente.


Date 15/08/2017, départ à la prise d'eau 11 H 50, arrivée aux Mayens de Sion 14 H 25, Distance 10 km, temps 2 h 15 (plus arrêts), difficulté T2, D+ 23 m / D- 172 m, balisage losanges jaunes et panneautage.

Topoguide :

  • Bisses de légende de Johannes Gerber chez Éditions Monographic à Sierre

  • Balades le long des Bisses du Valais de Gilbert A. Rouvinez édité par Robert Nahum

Carte TopoRando 1/25'000 4 Vallées Thyon/Les Collons - Veysonnaz - Nendaz - Isérables - La Tzoumaz - Verbier,

Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS [clic]


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format



Article précédent Accueil Article suivant


#grandbissedevex, #printse, #veysonnaz, #nendaz #valais, #bissedumilieu, #bissevieux #bissedenbas