• Christian B.

Balade au lac de Clartan

Mis à jour : avr. 25


Qu'il est joli ce lac de Clartan blotti dans le versant ouest des crêtes de la Lauzière à 2.097 mètres d'altitude, l’eau y est limpide, la flore abondante et, avec un peu patience et de silence, on peut y apercevoir des marmottes et des chamois.

Lors de ma balade au Grand Arc, j'avais découvert ce lac comme but de randonnée dans ce versant ouest du massif de la Lauzière, versant où, contrairement au versant opposé, je n'ai jamais mis les pieds.

En raison de la longueur du parcours et l'importance du dénivelé, ici on est quasi assuré d'y trouver la solitude hormis peut-être quelques pécheurs.

Les gros nuages de l'orage de la veille ne se sont pas encore complètement évacués lorsque je pars avec Jérémie, le fils de Franck mon cher gendre et Mowgli le chien de ma fille.

Du parking du hameau du Coter (1.125 m), la vieille piste de quelques centaines de mètres a été prolongée il y a trois ans de cinq kilomètres jusqu'au chalet de la Vénitier.


Elle est coupée à plusieurs reprises par le sentier préexistant et plutôt que de suivre ce sentier raide à souhait, il est tentant de la suivre en pensant qu'elle serait peu pentue permettant d'aller vite et je m'y suis risqué.


Erreur, il n'en est rien, elle est raide elle aussi et surtout elle rallonge la balade de près de deux kilomètres (à l'aller et d'autant si on répète l'erreur à la descente), donc on n'y gagne pas à la suivre comme je le constaterai à la descente.

Nous avons trouvé au chalet de la Vénitier (1.793 m) avec son berger, un troupeau de 1.500 brebis gardées comme il se doit par des patous et des Border-Collie.

Comme en d'autres occasions, discussion avec le berger sur les difficultés du pastoralisme et son avenir incertain en raison des attaques du loup.

C'est évidemment un sujet très controversé et les bergers rencontrés ici ou là dans les alpages de Savoie n'apportent qu'une vision, les pro-loups ayant un autre regard°.

Les éleveurs vont-ils enfin être entendus ? La Suisse garante de la convention de Berne envisage la déclassification du loup de « strictement protégé » à « protégé » selon le journal de Genève « Le Temps » du 23 août 2017. Affaire à suivre...

Traverser un troupeau de moutons accompagnés de patous n'a rien d'aisé même si le berger tente de rappeler ses molosses dont l'un, très agressif, s'en prend surtout à Mowgli aussi Jérémie préfère-t-il avec mon accord faire demi-tour pour m'attendre plus bas.

J'ai donc continué sur un sentier humide et de moins en moins marqué jusqu'à arriver dans une combe sous les Frettes, y débusquant un chamois et, plus loin, deux autres à moins de 15 mètres, alors que le brouillard devenait plus intense par moments.


Plus haut le sentier disparaît complètement alors que le brouillard, dense jusqu'ici, commence à se dissiper, c'est un peu au radar que je suis arrivé au lac de Clartan.

Coup d'œil au lac où je serais bien rester plus longtemps pour déguster toute la sauvagerie du cadre et retour vers le chalet de la Vénitier où j'ai retrouvé mes deux compagnons de balade pour entreprendre ensemble le retour vers la vallée.


° Pour se faire une idée plus complète sur le sujet « loups », on peut consulter le site des éleveurs face au loup ainsi que les sites des défenseurs du loup comme France Loups ou Férus.


Date 19/08/2017, départ 9 H 25 retour 14 H 55, Distance 13,7 km, temps 4 h 10 (plus arrêts), difficulté T2, D+ / D- 1115 m, balisage jaune/vert ou jaune.

Carte IGN 3432 ET Albertville

Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS [clic]


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Article précédent Accueil Article suivant


#clartan, #montsapey, #lauziere, #maurienne #loup, #lavenitier