• Christian B.

En Valpelline #1 L'Alpage de Luseney

Mis à jour : avr. 25


La Valpelline fait partie de ces vallées dont on arrive pas à saisir le positionnement ni la géographie, elle prend naissance sous le versant sud de la Dent d'Hérens (4.171 m) et rejoint Aoste après 30 kilomètres, les sommets des montagnes qui la dominent sont hauts de 3.000 mètres, rocheux et austères.

Les versants sont d'une bonne raideur si fait que malgré la proximité de la ville d'Aoste, les sentiers de randonnée sont rares.


Seul le grand lac de barrage de Place Moulin voit des visiteurs qui viennent nombreux les week-ends d'été pour admirer la sauvagerie des lieux.

J'étais venu par ici il y a longtemps, l'ami Maurice† ayant conduit le jeune alpiniste une fin de printemps faire l'ascension de la Dent d'Hérens à partir du rifugio Aosta et depuis je n'y étais pas retourné.

Aussi en cette fin d'été l'envie de revoir le secteur m'avait incité à rechercher sur le Net quelques randonnées dans le coin parmi lesquelles une balade à l'Alpage de Luseney m'avait tenté bien que la description véritable modèle du digest ne tienne qu'en quatre lignes !

Le temps mis à remonter la Valpelline nous a fait démarré la balade un peu tard sous un ciel serein alors que dans le sud, vers le Grand Paradis, une perturbation annoncée pour les jours suivants, semblait montrer son nez avec un peu d'avance.

Les versants de la vallée sont raides, je l'ai écrit, et le sentier que nous avons suivi ne l'est pas moins.



Cheminant entre les pins, le sentier nous a fait traverser l'alpage de Chanlon (2.011 m), puis celui plus aéré de la Tza de Fontaney (2.244 m) et, au-delà de celui-ci, disparait mais des balises nombreuses quoi que peu visibles invitent à poursuivre.



Au-dessus de l'alpage de Marmottin (2.347 m) - des chalets d'alpage, il ne reste que des vestiges envahis par les épilobes - une vague trace serpentant dans des pentes encore plus fortes amène à l'alpage de Luseney (2.498 m).



La balade proposée s'arrête là devant ce qui reste d'une ancienne bâtisse alors que quelques vaches marquent leur intérêt pour notre passage.


S'arrêter là me paraissant un peu fade aussi avons été voir plus loin en poursuivant encore durant une vingtaine de minutes si plus haut le paysage s'aérait quelque peu.

Après la pause pique-nique le retour se fera tout aussi agréablement, nous arrêtant ici ou là pour observer le paysage ou photographier une petite fleur hélas peu nombreuses dans les Alpes cet été.


Date 27/08/2017, départ 9 H 50 retour 14 H 25, Distance 7,5 km, temps 3 h 10 (plus arrêts), difficulté T2, D+ / D- 860 m, balisage jaune.

Carte 1/25.000 CNS 1366 Mont Vélan

Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS [clic]


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Article précédent Accueil Article suivant

#luseney, #valpelline, #valdaoste, #placemoulin