• Christian B.

Fano sur la côte adriatique

Mis à jour : avr. 25


Quelques kilomètres au sud de Pesaro, avant de reprendre l'autostrade del sole, nous faisons un arrêt de quelques heures à Fano, station balnéaire appréciée où Montaigne séjourna en 1581.

Ancienne colonie romaine, la cité conserve des témoignages du temps de l'empereur Auguste d'abord l'Arc d'Auguste, en réalité une porte d'entrée dans la ville située le long de l'ancienne Via Flaminia.



En flânant nous allons jusqu’au Corte Malatestiana, un bel ensemble Renaissance, fief de la famille Malatesta, podestats (seigneurs) de Rimini, avec sa cour-jardin. Le palais, malheureusement fermé à notre passage, abrite le musée municipal et une pinacothèque.


Nous empruntons le Corso Giacomo Matteoti, l'artère principale de la ville, pour rejoindre la Piazza XX Settembre, le point central de la cité.

C’est jour de marché : les éventaires masquent une bonne partie de la belle Fontana della Fortuna (ou Fontana di Piazza), alimentée par un aqueduc romain.


La statue, une œuvre en bronze exécutée en 1593 mais, parce qu'elle était considérée comme trop dénudée, avait été placée dans une niche du Palazzo dei Priori et remplacée par un grand vase en bronze !

La Chiesa Santa Maria Nuova, avec une seule nef, a été élevée et entièrement restaurée après 1708, laquelle restauration a annulé l'apparence originale du XV° siècle.


L'église cache quelques bijoux : une Madona in trono con il Bambino e i Santi et une Annunciazione, deux merveilles du Perugino, bien signalés et mis en valeur, qui ont été à l'origine de notre stop and go à Fano.

Une autre merveille la Vizitazione de Giovanni Santi (ou Sanzio) auquel son fils Raffaelo (Raphaël) a probablement collaboré.

Continuant notre vagabondage, nous découvrons la Chiesa Ortodossa San Antonio Abate, une église de culte orthodoxe, dont la construction sur plan octogonal inhabituel, sorte de mélange de styles néoclassiques et «gothiques» qui lui donnent un aspect légèrement « naïf » remonte au XV° siècle.


Nous y avons admiré quelques superbes icônes comme seules les églises orthodoxes en comptent.


La Basilica di San Paterniano des Frati Cappuccini a été érigé au milieu du XVI° siècle et dédiée au patron de la ville, l'extérieur n'a jamais achevé.


Si à l'intérieur nous avons pu admirer des peintures, ce sont surtout les vitraux qui ont retenu notre attention ainsi qu'une superbe Vierge Noire.


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format.

Article Précédent Accueil Article Suivant


#fano, #cortemalestiana, #fontanadellafortuna #chiesasantamarianuova, #perugino #chiesaortodossasanantonioabate #basilicadisanpaterniano