• Christian B.

Gubbio, une cité du Moyen Âge #1

Mis à jour : avr. 21


Il est temps de remonter vers le nord et revenir dans l'hexagone mais avant de quitter l'Ombrie je voulais revoir la petite cité de Gubbio à l'aspect si médiéval.

Située au pied des pentes du Monte Igino et célèbre pour l'anecdote du loup de Gubbio saisi de repentir après sa rencontre avec Saint François, Gubbio est une des cités italiennes qui évoquent le mieux le Moyen Âge.

Son plan de ville fortifiée, ses demeures aux tons gris coiffées de tuiles romaines, ses tours et ses palais, témoignent du prestigieux passé d'une commune libre, farouchement gibeline, qui connut sa plus grande expansion aux XI° et XII° siècles.

La cité fascine depuis toujours les visiteurs et les poètes, notamment Gabriele D'Annunzio et Hermann Hesse pour lequel la ville « produit un effet absolument stupéfiant, elle possède quelque chose d'invraisemblable et de bouleversant ».


Ayant abandonné notre véhicule aux portes de la cité, nous passons devant le Teatro Romano implanté dans un grand espace vert, il rappelle combien la ville fut importante dans l'Antiquité.



Nous entrons dans la cité par un passage piétons sous les remparts puis par des rues étroites et découvrons la Chiesa San Domenico qui a subi divers bouleversements depuis le XI° siècle, sa façade n'est pas achevée.


Elle contient de nombreuses œuvres d'art dont plusieurs fresques - malheureusement en mauvais état - dont une Adorazione dei Pastori attribué à Girolamo Danti.


Nous remontons la très commerçante Via della Repubblicca pour arriver à la Piazza Grande, vaste esplanade ouverte sur la plaine que bordent le Palazzo Pretorio aujourd'hui siège de la municipalité et le Palazzo dei Consoli.


Ce dernier, surmonté d'un beffroi haut de 60 mètres - on peut y monter et nous l'avons fait en 2008 - fut construit au XIV° siècle et il considéré comme l'un des plus beaux d'Italie.

Dans ses murs une pinacothèque et le musée municipal abrite les mystérieuses Tables Eugubines (300 ans avant notre ère), nom donné à neuf tables d'airain découvertes en 1444 qui gardent une certaine part de mystère.


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format.


Article Précédent Accueil Article suivant


#gubbio, #monteigino, #teatroromano #chiesasandomenico, #piazzagrande #palazzopretorio, #tableseugubines

73 vues2 commentaires