• Christian B.

Faune et Montagne hivernale

Mis à jour : nov. 8


Ma cliente attitrée m'avait invité à une sortie « observer et photographier sans être vu » organisée sous l'égide du conseil départemental de l'Isère et encadrée par Igor Frey, accompagnateur de moyenne montagne.

Pour l'occasion, une balade avait été prévue dans le Vercors au départ des Clots (1.239 m) au-dessus de Villard de Lans conduisant à la cabane de Roybon (1.425 m).

Mon ignorance pas totale mais presque méritait bien que je consacre quelques heures à ce sujet, lequel à l'occasion de ma formation de guide montagne à l'aube de mes vingt ans n'était pas au programme de l'ENSA pas plus d'ailleurs que l'étude de la neige et des avalanches, lacunes comblées depuis.

Si le mauvais temps n'a pas permis d'observer les chamois et les bouquetins qui avaient été conviés à se faire photographier, du moins avons nous pu observer des traces de chevreuils, de lièvres variables et de renards...

Je laisse le clavier à Odile pour quelques mots sur la protection de la faune en hiver sans pour autant interdire aux amoureux de la montagne de la parcourir.

♦♦♦♦♦

Un jour d’hiver… La neige crisse sous les skis, les raquettes…

Après un bonne nuit sous la couette et un solide petit déjeuner, nous voici dans la montagne, heureux de parcourir cet espace de liberté et de solitude… seuls ? Pas réellement car des animaux qui n’hibernent pas ni ne migrent sont encore là, en survie.

Ces animaux ont passé la nuit à lutter contre le froid, l’estomac (ou le gésier) quasiment vide.

Prenons l’exemple du Tétras-Lyre : en hiver, ce gros cousin de la poule, emblématique de nos montagnes, doit se contenter des épines de pins ou de sapins pour assurer ses maigres repas.

Lorsque la météo déjà rude en hiver se gâte encore, il s’enfouit sous la neige, se laisse recouvrir comme dans un igloo : il est alors absolument invisible.

À notre arrivée il s’envole lourdement, généralement en direction du bas. Il devra alors remonter en « piétant »…

Stress, fatigue, dénutrition : ce sera la porte ouverte à l’épuisement et aux maladies souvent mortelles.

Nous ne sommes pas des intrus dans cette belle nature, nous sommes des invités et nous devons à ce titre être attentifs à toute forme de vie, en respectant certaines règles.

Le Tétras-Lyre peut faire son igloo uniquement en neige poudreuse : on sera donc particulièrement attentif sur les versants nord.

Il aime les paysages ouverts, faiblement vallonnés à proximité d’un bois (où il trouvera sa nourriture d’aiguilles de pins et des branches pour se percher quand le temps est meilleur).

Tous les animaux : ongulés (chamois, chevreuils) et gallinacés (Tétras-Lyres, Gélinottes des bois) profitent de l’abri que constitue la forêt.

En forêt, les randonneurs devront se déplacer sur une seule trace : les animaux auront l’habitude d’un itinéraire déjà tracé par les randonneurs précédents et s’en seront éloignés à temps, sans précipitation. En milieu ouvert, ils auront le temps de les voir arriver et se mettre hors de vue.

Enfin : LA PHOTO DU SIÈCLE PEUT ATTENDRE ! Avant d'être utilisés un peu plus loin, jumelles et téléobjectifs trouveront leur place dans le sac du randonneur hivernal respectueux de la nature et de ses hôtes car un animal qu’on oblige à fuir en s’approchant dans la neige s’épuisera rapidement, générant du stress, d’où une mortalité encore plus importante en cette dure saison.

Les zones d’hivernage des Tétras-Lyres sont repérées à la belle saison et sont identifiées au moyen de panneaux ; cette action sera maintenue et élargie dans les années à venir.

Sur le site de la L.P.O. (Ligue de Protection des Oiseaux), ceux des Parc Nationaux (par exemple celui du Parc National des Écrins) on trouvera tous les conseils pour pratiquer les sports hivernaux en étant le moins intrusif possible.

Ouvrons l’œil, observons les traces, tendons l’oreille….


Date 18/03/2018 Distance 7,1 km, temps 5 H 15 (arrêts compris), D+ & D- 308 m

Carte IGN 3236 OT Villard de Lans

Carte avec le parcours - détails techniques - fichier GPS [clic]

→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format.


Article Précédent Accueil Article suivant

#faune, #tetraslyre, #bouquetin, #chevreuil #chamois, #renard, #vercors, #villarddelans

121 vues1 commentaire