• Christian B.

Potsdam #2 Dans le Parc de Sans-souci

Mis à jour : avr. 13


La visite du château de Sans-Souci terminée, nous avons traversé le parc pour rejoindre le Nouveau Palais, deux bons kilomètres plus loin.


Il est nettement plus imposant : de style baroque tardif dit « rococo frédéricien », il compte environ 200 pièces réparties sur trois niveaux et très décorées.


Il n'était pas la résidence principale du roi, mais un lieu réception où étaient logés d'illustres visiteurs.

Il présente tout d’abord son imposante façade rose. Il faut tout d’abord en trouver l’entrée… avant d’attendre le groupe qui vous est affecté au moment de faire revalider son billet.

Derrière son imposante façade rose, la taille des pièces les rend très imposantes avec une abondance de décoration épatante tel le salon de la Grotte, avec des murs incrustés de coquillages, de pierres, de marbre, de quartz et de pierres semi-précieuses.

La salle est ornée de marbres représentant des animaux et des plantes marines et d'une peinture de plafond de 1806, représentant Vénus et l'Amour, les Trois Grâces, ainsi que des putti.



Des niches autour de la salle renferment des statues et une fontaine, avec des lustres en cristal taillé ou dans d'autres matières suspendus sous les arcades. Quel travail !

Le palais comporte un théâtre de 200 places qui fait partie des nombreuses pièces de réception, aussi vastes.

En face, se dresse un palais de même style, pourtant ce ne sont que les communs ! Guillaume II fit creuser un tunnel de presque 200 mètres afin de permettre le passage des plats à l’abri des intempéries entre le palais et les Communs.

Aujourd'hui, ils sont utilisés par l'Université de Potsdam et sont en cours de restauration.

Le parc compte encore de nombreux autres « petits » bâtiments comme le château de Charlottenhof, de style néoclassique, tout de marbre blanc qui date du XIX° siècle : joli jardin d’agrément et terrasse bordée d’un bassin.

Deux biches de bronze marquent l’allée principale qui permet d’accéder à l’intérieur.


La maison de thé chinoise est facile à repérer car son toit est décoré d’un mandarin doré qui scintille au soleil.


Ce pavillon comporte une unique salle centrale et deux petits cabinets latéraux présentant une collection de porcelaines chinoises. D’autres statues de personnages chinois, dorées, sont disposées autour du bâtiment.

La galerie des tableaux : grands collectionneurs, les souverains durent construire un bâtiment spécial pour abriter tableaux et sculptures qui ne pouvaient trouver place dans les palais. C’est un véritable musée, composé de deux galeries.

La fatigue se fait sentir, cela fait plus de cinq heures que nous arpentons palais et parc … nous nous contenterons de nous arrêter devant les œuvres des peintres signalés dans le dépliant : Rubens, Caravage, Van Dick…

… avant de profiter encore du merveilleux parc, des arbres, des parterres encore bien fleuris et du calme qui règne dans cet immense espace malgré les nombreux visiteurs.


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Pour en voir plus, je vous invite à regarder le montage audiovisuel ( 6,25 minutes ) ci-dessous.


Article Précédent Accueil Article suivant


#sanssouci, #potsdam, #nouveaupalais #charlottenburg, #pavillonchinois, #bildergalerie