• Christian B.

Carnets du Danemark ~ Aalborg

Dernière mise à jour : nov. 19


Mardi 17 août, nous nous déplaçons à Aalborg, la quatrième grande ville du Danemark avec ses 140.000 habitants, dont l’élément principal de son patrimoine historique se situe un peu en périphérie, le Lindholm Høje.


C’est un impressionnant cimetière viking où 700 tombes, de l’âge du fer et de l’époque viking, sont disséminées sur une colline verdoyante entourée par des hêtres. Beaucoup de ces tombes sont signalées par des pierres dont la disposition en ovale évoque un bateau viking, avec deux pierres plus imposantes à la poupe et à la proue.


À la fin de l’ère viking, le site fut enseveli sous les sables mouvants et a été ainsi préservé jusqu’à nos jours. Le muséée voisin est tout aussi intéressant mais les photos ne sont pas autorisées.


La matinée est bien engagée lorsque, après avoir franchis le Limfjord pour revenir sur le continent - tout le nord du Jutland étant en fait une île – nous passons chez le Carglass local, le parebrise de l’un de nos véhicules ayant reçu l’impact d’un gros gravillon. La réparation durera dix minutes et on ne nous fera rien payer contrairement à ce qui se serait passé dans l’hexagone !


Nous rejoignons ensuite l’une des nombreuses marinas qui borde le Limfjord pour y laisser sur un parking nos véhicules et partir en ville en longeant les rives du Limfjord.



Aalborg offre plusieurs points d’intérêt tels que la cathédrale St-Budolfi, le cloître du Gråbrødrekloster ( St-Esprit ) et son musée, l’ancien Rådhus, le château, les rues anciennes et le Kunstmuseum, un musée d’art moderne.



Nous déambulons le nez au vent dans les rues assez animées et entrons peu avant sa fermeture dans la cathédrale.


La Budolfi Kirke, telle que nous l’avons découverte, a été principalement construite au XIV° siècle en style gothique. Sa flèche baroque date de 1779, le retable et la chaire pouvant être datés de la fin du XVII° siècle.


L'une des raisons pour lesquelles St-Budolfi se distingue des autres cathédrales danoises est son fantastique carillon, qui joue toutes les heures de 8 heures à 22 heures.


Le répertoire est constamment modifié pour s'adapter aux saisons et aux vacances et si les mélodies jouées chaque heure sont contrôlées par ordinateur, le carillon peut aussi l’être manuellement ce qui se produit lors des concerts qui ont lieu à intervalles réguliers.

Le Kunstmuseum, le musée d’Art Moderne, serait l’un des plus beaux musées d’art moderne que l’on connaisse », dixit Le Routard, mais les heures d’ouverture sont passées … Pas de regret, je ne suis pas féru d’art moderne !


→ Cliquer sur les photos pour les voir en grand format


Article précédent Accueil Article suivant

82 vues14 commentaires

Posts récents

Voir tout